Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Couplage chaleur-force

Schématiquement, le couplage chaleur-force (CCF) désigne un chauffage qui produit du courant, ou alors une centrale électrique qui fournit également de la chaleur. Il fournit ainsi à son utilisateur les deux types d'énergie les plus importantes, le courant et la chaleur. La chaleur inhérente à la production de courant est utilisée à bon escient pour fournir de l'eau chaude, de la vapeur ou encore de la chaleur de séchage. Le combustible est ainsi utilisé à 90 – 95%.

Combinée avec les pompes à chaleur électriques, l'utilisation à large échelle des installations de couplage chaleur-force est promise à un bel avenir: elle permettrait en effet de réduire de moitié les besoins en énergie primaire – et l'émission de CO2 qui lui est associée – que demandent le chauffage des bâtiments et la production d'eau chaude. Une réduction équivalant au quart des émissions de CO2 en Suisse. De plus, les installations de couplage chaleur-force pourraient produire quelque 30% de notre électricité.

Les installations CCF pourraient atteindre d'ici 2010 une puissance électrique installée de 1530 MW et produire ainsi 5,5 milliards de kWh de courant et 10 milliards de kWh de chaleur.

La plupart des installations CCF sont des centrales à énergie totale équipées d'un moteur à combustion et d'un générateur. La chaleur récupérée provient du refroidissement du moteur et des gaz d'échappement. Une centrale à cycle combiné (installation à turbine à gaz et à vapeur TAG) produit deux fois du courant: une première fois par la turbine à gaz, une seconde fois par la vapeur qui sort de la chaudière de récupération de la turbine à gaz. Les piles à combustible sont également un couplage de chaleur et de force puisqu'elles produisent par un processus électrochimique du courant et de la chaleur à partir d'hydrogène et d'oxygène.

Promotion des installations CCF à énergies renouvelables

Les mesures indirectes d'encouragement de la Confédération mettent l'accent sur le bois et la biomasse en tant qu'agents énergétiques, un recours accru au CCF dans les stations d'épuration des eaux usées ainsi que l'accroissement de la production électrique par les usines d'incinération des ordures ménagères.

Documents sur ce thème

Statistiques

Informations supplémentaires

Programme de recherche Combustion
Personne de contact: Lukas Gutzwiller
Dernière modification: 08.08.2013


Fin secteur de contenu




http://www.bfe.admin.ch/themen/00490/00506/index.html?lang=fr