Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Energies fossiles

Les agents énergétiques fossiles utilisés de nos jours (pétrole, gaz naturel, charbon, sables pétrolifères et schistes bitumineux) sont des mélanges d'hydrocarbures issus de la transformation naturelle, durant des millions d'années, de matières organiques. Etant donné que de tels processus ne sont pas reproductibles à l'échelle de temps humaine, les réserves d'énergies fossiles sont qualifiées d'énergies non renouvelables.

Les prévisions quant à la durée d'exploitation de chaque agent énergétique fossile diffèrent énormément. Ceci dépend des hypothèses retenues concernant l'évolution de l'offre et de la demande globales ainsi que des réserves prouvées (c.-à-d. techniquement et économiquement exploitables) et des ressources (c.-à-d. des gisements dont l'existence est prouvée ou supposée mais qui sont pas encore exploitables techniquement et/ou économiquement). Dans ce contexte, le niveau des prix joue également un rôle essentiel comme le prouve le boom du gaz et du pétrole de schiste aux USA et au Canada depuis le milieu des années 2000. Autrefois inexploitées, ces réserves ont pu être valorisées à l'aide de la technique coûteuse de la fracturation hydraulique (fracking) à partir du moment où le prix du pétrole a dépassé durablement le niveau de 50 $/baril. En tablant sur une consommation stable des énergies fossiles, les réserves prouvées de pétrole seraient en mesure de couvrir les besoins mondiaux pendant plus de 53 ans, celles de gaz naturel pendant environ 55 ans et celles de charbon pendant plus de 100 ans, selon la statistique de BP. Or, la plupart des spécialistes et organisations compétentes estiment que la demande globale d'énergies fossiles devrait continuer de progresser à moyen et à long termes sous l'impulsion des pays non-membres de l'OCDE, notamment la Chine et l'Inde. La durabilité des réserves prouvées d'énergies fossiles en termes d'années de consommation s'en trouve donc réduite.

Outre la durée limitée des réserves, les énergies fossiles ont pour inconvénient majeur les émissions polluantes émises lors de leur combustion. Modérer la consommation de ces énergies et les substituer par des agents renouvelables dans le but notamment de réduire les émissions de CO2 font donc partie des défis majeurs de la politique énergétique, de l'économie et de la recherche.

Recherche et développement

Pendant longtemps encore les agents fossiles continueront de couvrir la majorité de nos besoins énergétiques. Toutefois, ils seront peu à peu remplacés par la biomasse, les carburants de synthèse ("designer fuels") et l'hydrogène. Mais quel que soit l'agent énergétique utilisé, la technique de la combustion restera encore longtemps la technologie dominante et les travaux de recherche en ce domaine continueront de mettre l'accent sur l'augmentation de l'efficacité et la réduction des émissions polluantes. C'est exactement ce que vise le programme de recherche sur la combustion et le couplage chaleur-force au travers de ses contributions.

Documents sur ce thème

Rapports trimestriels sur l'évolution des marchés des énergies fossiles

Informations supplémentaires

Programme de recherche Combustion et CCF

Liens

Définition fracking Ce symbole doit vous indiquer que le lien pointe vers une page externe, que vous vous trouvez donc à l'exterieur de notre service, et de ce fait, nous ne pouvons vous donner aucune garantie pour les contenus suivants.
Statistique de BP Ce symbole doit vous indiquer que le lien pointe vers une page externe, que vous vous trouvez donc à l'exterieur de notre service, et de ce fait, nous ne pouvons vous donner aucune garantie pour les contenus suivants.
Personne de contact: Vincent Beuret
Dernière modification: 24.08.2015


Fin secteur de contenu




http://www.bfe.admin.ch/themen/00486/index.html?lang=fr