Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Ecologie et protection contre les crues

La planification des centrales – qu'il s'agisse de nouvelles centrales ou de réhabilitations – prend en compte l'écologie, les intérêts des riverains et de la pêche. Les autorités ne donnent leur feu vert que lorsqu'une solution satisfaisant toutes les parties a été trouvée.

Remontée du poisson

Les installations de retenue sur les cours d'eau représentent souvent un obstacle insurmontable pour les poissons et la faune invertébrée. Beaucoup de ces animaux se déplaçant dans le sens du courant et à contre-courant, des échelles à poisson sont installés sur les installations de retenue. Elles permettent de garantir le passage de la faune aquatique en remontant le courant. Il en existe de nombreuses sortes. Le choix dépend des conditions territoriales et des espèces de poissons prédominantes.
La migration dans le sens du courant continue de poser problème sur de nombreux sites à l'heure actuelle. Il arrive que les poissons se faufilent par les turbines, se blessant au passage et entraînant des défaillances au niveau de l'exploitation. Différents travaux de recherche étudient des possibilités de faire descendre le poisson sans difficulté. Ils devraient aboutir dans les années à venir.

Débit résiduel

Il est interdit de prélever toute l'eau d'un cours d'eau pour alimenter une centrale. Une partie doit continuer de s'écouler. Il s'agit du débit résiduel. Il doit toujours être disponible en aval du point de prélèvement, dans la mesure où les conditions naturelles le permettent. Lors des années très sèches, il se peut qu'il y ait moins d'eau par rapport à ce que la réglementation concernant le débit résiduel exige.

Le débit résiduel minimal est réglementé à l'article 31 de la loi fédérale sur la protection des eaux (LEaux). Dans des cas exceptionnels justifiés, il est possible de s'en écarter, dans les deux sens. S'agissant des centrales au fil de l'eau, il n'est pas usuel de prévoir un débit résiduel, étant donné que l'eau turbinée est restituée au cours d'eau naturel au pied de l'ouvrage de prélèvement.

Crues

Les installations de retenue ont la plupart du temps un impact non négligeable sur le cours d'eau concerné. Par le passé, la problématique des crues en découlant a souvent été insuffisamment considérée. En cas de crue, les installations très anciennes présentent notamment fréquemment un risque d'obturation partielle ou totale d'une section du cours d'eau par des débris flottants, en raison des superstructures situées sur le corps du barrage. On parle alors d'obstruction du lit avec effet de barrage. Il peut en résulter de graves dégâts. La réhabilitation des anciens sites offre la possibilité de pallier de manière rentable à ce danger potentiel.

Documents sur ce thème

Petites centrales hydrauliques, DIANE 10
Personne de contact: Martin Bölli
Dernière modification: 11.09.2009


Fin secteur de contenu





http://www.bfe.admin.ch/kleinwasserkraft/03879/03883/index.html?lang=fr