Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Ouvrage hydraulique

L'ouvrage hydraulique est la plus grande partie visible d'une installation hydraulique.

Le barrage en constitue une partie: il a pour but de retenir l'eau afin de maintenir un niveau minimum. Dans le cas des petites centrales hydrauliques, cette fonction est le plus souvent assurée par un ouvrage de retenue d'eau (barrage) sur le cours d'eau. L'installation de retenue doit être conçue de manière à pouvoir faire face sans dommage à des crues. Elle comporte en outre une prise d'eau assurant la dérivation du débit nécessaire pour faire fonctionner l'installation vers celle-ci. La prise d'eau est en général protégée contre les débris flottants par une grille.

Les installations à haute pression sont particulièrement vulnérables face aux petites particules en suspension dans l'eau. A une pression et une vitesse de débit très élevées, les turbines et les conduites peuvent même être endommagées par des grains de sable. Le dessableur a pour fonction d'éliminer le mieux possibles ces particules. Il s'agit d'un bassin dans lequel la vitesse de l'eau est suffisamment ralentie pour que les particules solides s'y déposent. Seule l'eau ainsi nettoyée vient ensuite alimentée la turbine. Les sédiments sont évacués périodiquement vers la rivière. Le canal d'amenée relie la prise d'eau resp. le dessableur avec le bassin  de compensation. Selon la topographie et la rentabilité, il peut s'agir d'un canal ouvert ou fermé, ou encore d'une conduite. Il a plus ou moins la même fonction que le dessableur. Le débit est ralenti de manière à ce que les sédiments puissent se déposer. Le bassin de compensation sert aussi à accumuler l'eau, afin de garantir une alimentation en eau constante de la turbine en dépit des variations de niveau du cours d'eau. Une grille – le plus souvent une grille fine – se trouve également devant l'entrée de la conduite forcée, afin d'empêcher tout débris flottant de rentrer dans la turbine. Selon l'emplacement et le type d'installation, il est possible de renoncer au canal d'amenée au bassin de compensation ou encore au dessableur.

L'eau est amenée à la turbine par la conduite forcée. Comme il y règne souvent une pression très élevée, les conduites forcées sont la plupart du temps en acier. Selon le type d'installation, elles peuvent aussi être en plastique, en fonte, en béton armé ou en bois.

Les débris flottants (feuilles mortes, bois, glace, etc.) représentent un danger pour presque toutes les turbines. Une grille empêche qu'ils ne parviennent à la turbine. Elle est constituée d'une multitude de barreaux métalliques parallèles. Il peut aussi s'agir d'une tôle perforée. Les débris flottants s'accumulant devant la grille sont enlevés régulièrement. Les installations modernes sont la plupart du temps équipée d'un dispositif de nettoyage au fonctionnement automatique.

Personne de contact: Martin Bölli
Dernière modification: 08.10.2009


Fin secteur de contenu





http://www.bfe.admin.ch/kleinwasserkraft/03879/03880/index.html?lang=fr