Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



La Suisse plaide en faveur d'une participation à la conception du marché européen de l'électricité

Berne, 04.03.2015 - La production d'électricité solaire et éolienne est en augmentation. Des solutions transfrontalières sans nouvelles mesures de distorsion du marché sont nécessaires pour intégrer cette production au marché européen de manière techniquement fiable, rentable et respectueuse de l'environnement. La Suisse, en tant que partenaire fort garantissant la stabilité du réseau, doit être prise en compte dans les planifications relatives aux nouvelles conceptions du marché européen de l'électricité. Telle est la demande de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), de la Commission fédérale de l'électricité (ElCom), de l'organisation des grandes entreprises du réseau d'interconnexion suisse d'électricité swisselectric, du gestionnaire du réseau de transport Swissgrid et de l'Association des entreprises électriques suisses (AES), formulée dans une prise de position commune sur le livre vert «Un marché de l'électricité pour la transition énergétique» publié par le Ministère allemand de l'économie et de l'énergie (BMWi).

Des acteurs essentiels du marché de l'électricité, issus des autorités, de l'économie et des associations, présentent pour la première fois une prise de position commune sur les plans de conception du marché de l'électricité d'un pays européen.

En publiant son livre vert «Un marché de l'électricité pour la transition énergétique» («Ein Strommarkt für die Energiewende») à la fin octobre 2014, le Ministère allemand de l'économie et de l'énergie (BMWi) a lancé un large débat sur le futur marché de l'électricité. Le livre vert s'interroge sur la question de savoir comment aménager le futur marché de l'électricité de manière à garantir la sécurité d'approvisionnement compte tenu de l'augmentation des parts de l'électricité solaire et éolienne. Il présente des mesures visant à optimiser l'engagement des capacités disponibles (amélioration de la gestion des groupes-bilan, développement du réseau, poursuite du développement des marchés de puissance de réglage) et examine s'il y a lieu d'optimiser le marché de l'électricité existant (marché de l'électricité 2.0) ou d'introduire parallèlement un second marché pour la fourniture de capacités (marché des capacités).

Les principaux points de la prise de position des acteurs suisses du marché de l'électricité sont les suivants:

Mettre fin aux distorsions du marché
Dans la future conception du marché en Europe, les signaux des prix du marché devront être renforcés et atteindre les producteurs et les consommateurs de manière si possible non biaisée. Les avantages du marché de l'électricité 2.0, c'est-à-dire du marché «Energy-only» optimisé, résident dans la formation efficace des prix en lien avec les pénuries sur le marché. Les mécanismes de capacité présentent le risque d'induire de nouvelles distorsions de prix et des pertes en termes de prospérité qui seront visibles aussi à l'échelle internationale.

Solutions transfrontalières
Il est décisif de disposer de marchés ouverts et d'un commerce transfrontalier qui puisse contribuer à la synchronisation de l'offre et de la demande entre les zones de prix grâce à des conditions complémentaires de production et de consommation. Des effets de compensation à large échelle et des gains d'efficacité pourront ainsi être obtenus. Un couplage des marchés transfrontaliers, avec participation de la Suisse, peut contribuer à augmenter la liquidité sur les marchés et à limiter le pouvoir de marché.

Optimiser un système global
La nouvelle conception du marché européen doit optimiser un système global et prendre en compte toutes les options de flexibilité y compris le développement du réseau et le stockage. Il importe que le marché soit conçu de manière non discriminatoire et transfrontalière, et qu'il mette en concurrence toutes les options de flexibilité indépendamment de la technologie et du site.

Centrales suisses: flexibilité pour l'Europe
De par leur flexibilité, les centrales suisses sont particulièrement bien adaptées pour relever avec succès les futurs défis européens, notamment au sud de l`Allemagne. Grâce à leur capacité de pointe élevée, les centrales de pompage-turbinage suisses peuvent apporter une contribution décisive à l'intégration des énergies renouvelables sur le marché, éviter des pics de prix peu souhaitables politiquement et augmenter la sécurité d'approvisionnement. Un couplage de marché de l'Allemagne avec la Suisse et l'Italie devrait contribuer à de nouveaux gains d'efficacité et à une augmentation de la liquidité au sein d'un marché commun.

Garantir la stabilité du réseau
La Suisse doit continuer à être intégrée aux mesures visant à assurer la stabilité du réseau en Europe: les capacités de production des centrales suisses suffisent à couvrir la charge de pointe en Suisse. Ainsi la Suisse peut offrir à l'Europe la flexibilité nécessaire, que ce soit en période de charge élevée ou lors d'importations en périodes de faible charge. La sécurité de l'approvisionnement doit être envisagée dans une perspective suprarégionale puisqu'elle peut être renforcée par des échanges internationaux. La Suisse salue les travaux du Forum pentalatéral de l'énergie menés dans ce domaine ainsi que l'initiative du BMWi en faveur de la collaboration avec les pays voisins de l'Allemagne.

La consultation publique sur le livre vert prend fin en mars 2015. Sur la base des résultats, un livre blanc comportant des mesures concrètes sera ensuite publié fin mai 2015. Il fera également l'objet d'une consultation publique et servira de base à la procédure législative.

Adresse pour l'envoi de questions:

Marianne Zünd, responsable Médias et politique à l'OFEN, 058 462 56 75, 079 763 86 11, marianne.zuend@bfe.admin.ch

Editeur:

Office fédéral de l'énergie
Internet: http://www.bfe.admin.ch


http://www.bfe.admin.ch/energie/00588/00589/00644/index.html?lang=fr