Office fédéral de l’énergie OFEN

Début sélection langue

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Consommation électrique 2010 en hausse de 4,0%

Berne, 13.04.2011 - En 2010, la consommation d'électricité de la Suisse a augmenté de 4,0%, pour s'établir à 59,8 milliards de kilowattheures (kWh). La production d'électricité des centrales indigènes a atteint 66,3 milliards de kWh, soit 0,4% de moins que l'année précédente. Avec 66,8 milliards de kWh importés et 66,3 milliards exportés, l'année 2010 présente un excédent d'importation comme en 2005 et 2006.

La consommation d'électricité en Suisse (consommation finale, c.-à-d. consommation du pays après déduction des pertes dues au transport et à la distribution du courant) a augmenté de 4,0% en 2010 pour s'inscrire à 59,8 milliards de kWh (contre 57,5 en 2009). Pendant tous les mois de l'année 2010, à l'exception de janvier, la consommation d'électricité de la Suisse était de 1,9% à 6,8% supérieure aux mêmes périodes de l'année précédente. Avec 6,2%, le deuxième trimestre a enregistré la plus forte hausse, alors que pendant les autres trimestres, la consommation avait augmenté de 2,0% (1er trimestre), 3,2% (3e trimestre) et 4,9% (4e trimestre) par rapport à 2009. Aux 2e et 3e trimestres, les besoins élevés en électricité conjugués à une production indigène plus faible se sont traduits par un net recul de l'excédent à l'exportation par rapport à l'année précédente. Au 4e trimestre, grâce à une production plus élevée des centrales hydrauliques, le volume d'électricité importée a été inférieur à celui du trimestre 2009 correspondant, cela malgré l'accroissement de la demande.

Les principaux facteurs macroéconomiques qui influencent la consommation d'électricité sont la croissance économique et l'évolution démographique. En 2010, le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 2,6% (source: Secrétariat d'Etat à l'économie, SECO). Les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS) concernant l'évolution de la population résidante en 2010 ne sont pas encore disponibles. Selon les scénarios démographiques 2010 de l'OFS, la population (scénario démographique «moyen») doit augmenter d'environ 0,9% en 2010. Les températures nettement plus froides (augmentation de 12,7% des degrés-jours de chauffage par rapport à 2009) ont aussi contribué à l'augmentation de la consommation d'électricité: les analyses de la consommation d'énergie en fonction de l'application (OFEN/Prognos 2010) montrent que près de 10% du courant sont utilisés pour le chauffage.

Forte production d'électricité, mais moins de courant d'origine nucléaire

La production d'électricité des centrales suisses (production nationale avant déduction de la consommation due au pompage d'accumulation) a diminué de 0,4% en 2010, s'établissant à 66,3 milliards de kWh (contre 66,5 en 2009). Historiquement, cette production arrive au cinquième rang des résultats enregistrés, le record étant celui de 2001. Aux 1er et 4e trimestres 2010, la production intérieure a dépassé les niveaux correspondants de l'année précédente (+ 2,3% et + 14,7%), alors qu'elle est restée en deçà des chiffres de 2009 aux 2e et 3e trimestres (- 8,3% et - 6,7%).

Les centrales hydrauliques (centrales au fil de l'eau et centrales à accumulation) ont produit 0,8% d'électricité de plus qu'en 2009. La production des centrales au fil de l'eau a baissé de 0,5%, celle des centrales à accumulation a augmenté de 1,9%. La production des centrales hydrauliques a chuté en été 2010 de 8,4% par rapport à l'année précédente. Lors des deux trimestres d'hiver, la production des centrales hydrauliques a augmenté de 16,5%; c'est surtout le 4e trimestre 2010 qui a enregistré une production nettement plus élevée qu'à la même période de 2009 (+ 30,7%). Au 4e trimestre, la production des centrales à accumulation s'est même accrue de 41,5%.

La production d'électricité des cinq centrales nucléaires suisses a passé de 26,1 milliards de kWh en 2009 à 25,2 milliards en 2010 (- 3,5%), malgré une nouvelle production record de la centrale nucléaire de Mühleberg. La disponibilité des centrales nucléaires suisses s'est élevée à 88,7%, contre 92,4% en 2009.

Les centrales hydrauliques ont contribué à hauteur de 56,5% à la production totale d'électricité, les centrales nucléaires à raison de 38,1%, tandis que l'apport des centrales thermiques conventionnelles et des autres installations était de 5,4%.

Excédent des importations en 2010

En 2010, la production nationale a dépassé les besoins de la consommation domestique pendant six mois. Avec des importations de 66,8 milliards de kWh et des exportations de 66,3 milliards, l'excédent des importations s'est élevé à 0,5 milliard de kWh (contre un excédent des exportations de 2,2 milliards en 2009). Après 2005 et 2006, la Suisse enregistre donc pour la troisième fois un excédent d'importations. Aux 1er et 4e trimestres, l'excédent des importations se chiffrait à 3,7 milliards de kWh (contre 5,2 en 2009). Aux 2e et 3e trimestres, l'excédent des exportations s'est élevé à 3,2 milliards de kWh (contre 7,3 en 2009).

Les recettes des exportations d'électricité ont atteint 5'064 millions de francs suisses en 2010 (à 7,65 ct./kWh), tandis que les dépenses d'importation étaient de 3'736 millions (à 5,60 ct./kWh). En 2010, les recettes ont été de 7,3% supérieures à celles de l'année précédente, tandis que les dépenses ont augmenté de 18,0%. Le solde positif du commerce extérieur de la Suisse, à 1'328 millions de francs, affiche un recul de 14,5% par rapport à 2009.

Adresse pour l'envoi de questions:

Marianne Zünd, cheffe de la Communication à l'OFEN, tél. 031 322 56 75 / 079 763 86 11

Editeur:

Office fédéral de l'énergie
Internet: http://www.bfe.admin.ch


Office fédéral de l’énergie OFEN
Formulaire de contact | Bases légales
http://www.bfe.admin.ch/energie/00588/00589/00644/index.html?lang=fr