Beginn Inhaltsbereich

Beginn Navigator

Ende Navigator



Energy research database

You can find the research projects until the 12/31/2016 in the energy research database and
research projects as of 01/01/2017 in the ARAMIS database.

Publication Number: 290854
Title of publication: RITES: Réduction d’échelle du modèle électrique suisse et évaluation du potentiel des technologies de réseau intelligentes dans une politique de développement durable du système énergétique en Suisse (RITES: Réduction d’échelle du modèle électrique suisse et évaluation du potentiel des technologies de réseau intelligentes dans une politique de développement durable du système énergétique en Suisse )
Program: Energy - economy - society (EES)
Project: 500608 - RITES: Réduction d’échelle du modèle électrique suisse et évaluation du potentiel des technologies de réseau intelligentes dans une politique de développement durable du système énergétique en Suisse
Display all publications for this project     Description of ARAMIS project
Date of publication: 02.07.2013
Contractor: Ordecsys | Rue du Gothard 5 | 1225 Chêne-Bourg
Authors: Christopher Andrey | Ordecsys | christopher.andrey@ordecsys.com
Frédéric Babonneau | Ordecsys | frederic.babonneau@ordecsys.com
Damien Pilloud | Ordecsys | damien.pilloud@gmail.com
Alain Haurie | Ordecsys | ahaurie@ordecsys.com
Guillaume Tarel | Ordecsys | guillaume.tarel@gmail.com
Available Documents: 000000290854 ( fr, 3930 kb )
Abstract: Le projet RITES a permis d’évaluer les contributions que le développement des technologies de réseau intelligentes ou smart grid pourrait apporter en vue de l’essor des énergies renouvelables en Suisse et de l’arrêt programmé du nucléaire, dans le cadre de la Stratégie Énergétique 2050 élaborée par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). La problématique est la suivante : la production d'énergie provenant de sources renouvelables étant souvent intermittente et difficile à prévoir avec précision (l'ensoleillement et la vitesse de vent sont variables et difficiles à modéliser), il devient en principe plus complexe d’assurer l’équilibre offre-demande lorsque ce type de production devient important. Par technologies de réseau intelligentes, nous entendons des réseaux de distribution d’électricité couplés à des réseaux de communication capables d’agir sur la demande d’électricité en déplaçant certains usages (demand response), afin de réaliser l’équilibre à tout instant. Parmi les usages flexibles, on peut citer les véhicules hybrides rechargeables, les équipements électroménagers contrôlables à distance, etc. Ainsi, de telles technologies permettent une gestion intelligente des activités de stockage et d’effacement de la demande de pointe dans le secteur électrique.
Des premières analyses effectuées à l’aide de l’outil de modélisation énergétique régionale ETEM-SG, on peut tirer les enseignements suivants:
1. La contribution des technologies de smart-grid dans l’effacement de la charge électrique durant les périodes de pointe pourrait être limitée puisqu’une grande partie des usages, notamment résidentiels, sont peu flexibles. En revanche, ces technologies pourraient favoriser l’intégration des énergies renouvelables en permettant une réponse de la demande (déplacement des usages dans le temps) et la valorisation des productions intermittentes.
2. Selon un scénario sans limites sur les imports d’électricité, l’introduction des smart-grids permet de réduire le coût marginal de l’électricité d’environ 20% durant les pointes d’hiver. Cependant, cette réduction est modérée par le supplément d’investissement dans les réseaux que nécessitent les smart-grids : pour être rentables, les investissements dans les smart-grids ne devraient pas représenter plus d’environ 300 Mio. CHF2005 sur la période 2005-2050 pour une région telle que l’arc lémanique. Ceci est réalisé en imposant une contrainte additionnelle limitant à long terme à 14 PJ/an les imports d’électricité de l’arc lémanique et à 10 PJ/an pour le canton de Berne.
3. Ces chiffres tendraient à indiquer que l’investissement dans le développement de smart-grids reste rentable pour autant que le coût de développement des infrastructures de communication (par exemple fibre optique) ne soit pas imputé au système énergétique.
4. Le développement des énergies renouvelables tendrait à favoriser la pénétration des voitures électriques dont les batteries peuvent servir à stocker l’électricité intermittente dans les périodes de faible consommation et la restitue dans les périodes de pointes.
5. Dans le cas d’un probable développement des énergies renouvelables, des investissements conséquents sur le réseau seront nécessaires.

back

Ende Inhaltsbereich



http://www.bfe.admin.ch/dokumentation/energieforschung/index.html?lang=en